Une équipe expérimentée, mobilisée et disponible, à votre écoute.

Merci Villeneuve.

Merci Villeneuve pour cette belle victoire. Une victoire qui signe la confiance des Villeneuvoises et des Villeneuvois envers son maire, la municipalité sortante et l'équipe de Villeneuve Unie que j'ai eu l'honneur de conduire.

Ce soir, il n'y a qu'un seul vainqueur, c'est Villeneuve ! Et je continuerai d'être le Maire de tous les Villeneuvois.

Ce vote d'aujourd'hui, cette onction du suffrage universel, confortera et renforcera la légitimité qui est la mienne pour agir et représenter tous les Villeneuvois.

Au soir du premier tour, en arrivant en tête devant les autres listes, nous avions construit un socle de confiance. C'est ce socle de confiance qui nous a permis de tenir le choc pour affronter le second tour.

J'avais proposé à notre liste comme slogan de campagne "tenir le cap", parce que je savais bien que notre combat ne serait pas un long fleuve tranquille, qu'il faudrait fermement tenir la barre du navire municipal dans un contexte de tempêtes. Et en matière de tempête, de gros temps, on peut difficilement vivre pire.

Je pense bien-sûr à celle que nous avons tous vécu et surmonté ensemble au printemps dernier, et maintenant celle liée au contexte national et international de crise économique, qui comme d'habitude, amène les électeurs à sanctionner le gouvernement en place. Mais là encore, nous avons, grâce à notre socle de confiance, encaisser le choc, là ou tant d'autres municipalités, de façon injuste, ont été submergées.

Il y a deux ans, lorsque j'ai été élu Maire, j'avais dit à mes collègues que mon objectif serait d'amener cette équipe à la victoire en 2014. L'objectif est ce soir atteint. Nous avons gagné !

Pourtant depuis deux ans, le chemin fut rude. Non pas à cause d'une opposition toujours incapable d'apparaître comme une alternative crédible, mais il a fallu sans cesse surmonter les querelles d'ego, les petites jalousies médiocres, les vieilles rancoeurs, se garder toujours et déjouer souvent des petites déloyautés jusqu'aux plus grandes trahisons.
Mais la patience, la détermination, la constance politique, l’honnêteté, et ce soir le suffrage universel, ont pulvérisé cette médiocrité.

Demain matin sur Villeneuve, c'est un horizon politique nouveau qui se lèvera.

Ce soir, si le Maire et la municipalité sont confortés et relégitimés, il en va pour certains tout autrement.

Ce soir, l'UMP villeneuvoise n'existe plus. Au premier tour avec un score très faible, elle avait déjà perdu les élections. Pour le second tour, elle a choisi de se dissoudre dans un attelage hétéroclite, dans une liste préparée à Agen, par le Maire d’Agen. Elle a préféré avancer masquée, plutôt que de combattre dans la clarté et sur ses valeurs. Résultat : elle a perdu les élections, et en plus elle a aussi perdu sa crédibilité et son identité. Avec ce genre de comportement, ils jettent le discrédit sur l’action publique et provoque de l’écoeurement et la montée de l’extrêmisme.

L'autre victime colatérale, c'est le député de Fumel, puisque nous n'avons plus vraiment de député à Villeneuve. Nous savions déjà qu'il n'était d'aucune utilité pour le Villeneuvois, où nous devons nous débrouiller seuls, comme nous l'avons fait pour sauver le Pôle de Santé en septembre dernier. Nous savons maintenant qu'en plus, il n'a aucun poids sur sa propre famille politique. Il a tout fait pour faire battre le candidat officiel de l'UMP, avec pour seul résultat concret la Bérézina de la droite villeneuvoise.

Enfin, il y a ceux, qui pour satisfaire des rancoeurs, de la jalousie et des ambitions personnelles, ont montré qu’ils étaient prêts à toutes les trahisons, à toutes les bassesses, au risque de donner les clés de la mairie à l’extrême droite. Les Villeneuvois ont sanctionné ce type de comportement, cette absence d’honnêteté.

L’autre fait marquant est la cristallisation d’un vote d’extrême droite important, inquiétant, très inquiétant. C’est comme dans le reste du pays une vraie menace.

Ces discours simplistes, qui séduisent de plus en plus de gens qui sont dans la difficulté, ne régleraient rien. Au contraire, ce sont ces mêmes personnes qui sont dans la difficulté qui seraient les premières et principales victimes de ce nouvel ordre frontiste. L’histoire nous l’enseigne.
Soyons vigilants pour l’avenir ! Même si, pendant la campagne électorale le candidat d’extrême droite s’est montré lisse, voulant se banaliser et donner une image apaisante, ne soyons pas dupes !

Tout cela fait partie d’une stratégie mûrement réfléchie et redoutable. Derrière les masques, l’idéologie d’extrême droite reste la même, fondée sur la peur, le repli sur soi, la haine des autres. Des choix qui amèneraient le pays vers des heures sombres, très sombres…

Avec l’équipe des élus de Villeneuve Unie, nous avons proposé un Contrat municipal que nous allons mettre en œuvre durant les six prochaines années pour construire une ville où chacun puisse se sentir bien et s’épanouir. Une ville qui est le cœur de l’Agglomération du Grand Villeneuvois, que j’ai construite et préside, et qui constitue l’espace de notre avenir.

Nous avons écrit de belles pages de l’histoire de notre ville durant ces dernières années, nous en écrirons encore de magnifiques.

Cette ville admirable au charme si particulier, qui fête cette année ses sept siècles et demi d’existence, a besoin de tous ses fils et de toutes ses filles pour construire son avenir. Ceux qui sont nés ici, ou ceux qui ont choisi de venir y vivre. Tous font partie d’une même communauté, la communauté des Villeneuvois.

Merci à tous pour votre confiance.
Merci à mes colistiers formidables pour leur engagement.

Merci à toutes celles et à tous ceux qui se sont battus pour cette victoire, qui se sont « défoncés » notamment entre les deux tours. Cette victoire, c’est la vôtre !

Vive la République, Vive Villeneuve

Actualité Actualité